« Le programme VIE m’a vraiment sortie de ma zone de confort. C’est précisément pour cette raison que je voulais absolument y participer. »

Le programme VIE : Un coup de pouce pour les jeunes diplômés
En coulisses
|
13 janvier 2020

Isabelle Hilaire (24) est passionnée par l’énergie durable et par l’environnement. Elle veut mettre ses connaissances au service des entreprises industrielles afin de les aider à gérer l’énergie aussi efficacement que possible – et en limitant au maximum les émissions. Grâce au programme VIE, sa mission commence sérieusement à prendre forme…

Isabelle est originaire de New York mais vit à Paris depuis ses 9 ans. Elle y a décroché un master en sciences de l’ingénieur – spécialité énergie et environnement – à l’Université Pierre et Marie Curie (qui fait aujourd’hui partie de l’Université de la Sorbonne, ndlr). Dans le cadre du programme VIE, Isabelle occupe actuellement la fonction d’Energy Analyst chez Air Liquide à Bruxelles.

De l’hélium dans un cube

« Un de mes professeurs m’avait demandé si je voulais déjà acquérir de l’expérience dans une entreprise durant la dernière année de mon master. Cette idée m’a séduite, et il a m’a alors proposé Air Liquide. J’ai commencé peu après à travailler au sein d’un département de recherche de l’entreprise à Paris. J’y ai étudié le comportement de l’hydrogène dans les espaces confinés et l’influence de la ventilation naturelle et mécanique sur cette situation. Dans la pratique, j’ai travaillé avec un cube qui faisait office d’espace confiné et, à la place de l’hydrogène, j’ai utilisé de l’hélium, puisque ce dernier présente essentiellement les mêmes caractéristiques physiques que l’hydrogène, mais en étant plus sûr. Le projet avait pour objectif d’améliorer la sécurité et l’évaluation des risques lors de l’utilisation d’hydrogène dans des espaces exigus. »

Un saut dans l’inconnu

« J’ai vécu une agréable première expérience chez Air Liquide et quand j’ai entendu parler des possibilités du programme VIE, je n’ai pas hésité longtemps avant de m’inscrire. » Isabelle n’avait encore jamais quitté le giron familial auparavant, et ce fut donc un véritable défi de déménager subitement dans un autre pays – à Bruxelles, en Belgique – pour sa carrière. « Il faut bien dire que le programme VIE m’a vraiment sortie de ma zone de confort. C’est précisément pour cette raison que je voulais absolument y participer. Disons que je voulais remporter une victoire sur moi-même. »

« Et cela a parfaitement réussi. Je suis non seulement tombée amoureuse de Bruxelles – j’aime l’ambiance chaleureuse qui règne dans la ville et la cuisine belge me plaît particulièrement – mais je me sensLBI Energy Management, où nous élaborons des stratégies concernant l’énergie que nous achetons pour la production de nos gaz. Ma tâche consiste notamment à m’assurer que nous pouvons acheter cette énergie à un tarif avantageux. J’assure également un soutien dans le cadre de l’analyse de notre contribution énergétique pour les sites qui produisent de l’hydrogène et du monoxyde de carbone et j’aide à vérifier si nos stratégies d’achat et de vente actuelles sont ou non efficaces. »

Isabelle dirige en outre un projet qui doit permettre de visualiser en temps réel tous les paramètres pertinents relatifs à l’énergie au sein du département NWE ALBI. Cela permettra de prendre des décisions plus rapides et plus efficaces concernant l’énergie. Dans un même temps, la mesure dans laquelle les coûts énergétiques sont répercutés sur les clients est contrôlée.

Une ambiance à la fois professionnelle et détendue

« Je travaille dans une équipe de sept personnes. En plus de moi, l’équipe compte une autre personne participant au programme VIE, qui s’occupe de questions liées au CO2. L’ambiance y est en tous points excellente et nous allons régulièrement boire un verre ensemble après le travail. Les autres collègues sont également sympathiques et sont heureux de vous aider si vous avez des questions ou des problèmes. Il règne donc une ambiance de travail à la fois professionnelle et détendue. »

« Le programme VIE s’est révélé une expérience extraordinaire pour moi, et j’ai énormément appris, entre autres concernant l’aspect économique de l’énergie. Celle-ci y est naturellement essentielle dans un environnement industriel, et j’ai à présent une vision plus claire de la manière selon laquelle les événements internationaux influent sur les prix de l’énergie. J’ai également approfondi mes soft skills – principalement sur le plan de la communication. J’étais plutôt timide et calme avant d’arriver à Bruxelles mais, entre-temps, cela ne se remarque presque plus », conclut Isabelle un large sourire aux lèvres.

Découvrez les offres d’emploi VIE
VIE signifie ‘Volunteer for International Experience’. Il s’agit d’un programme pour les jeunes diplômés, mis en place par le gouvernement français. L’objectif est, d’une part, d’encourager les entreprises françaises à développer leurs activités à l’étranger et, d’autre part, de donner la chance aux jeunes diplômés de se construire une carrière internationale. Lisez en plus ici.

Partagez