« Grâce à AutoSupply, nous sommes soulagés d’énormément de travail et de soucis »

Nitto Belgium
Fabrication & Transformation
|
26 mai 2021

Nitto Belgium – une succursale du groupe mondial Nitto, dont le siège est situé au Japon – est établie à Genk. Nitto Belgium se compose d’une unité de production et d’un centre de connaissance comprenant plusieurs laboratoires spécialisés…

L’entreprise produit des matériaux d’étanchéité à Genk, ainsi que des rubans adhésifs industriels, comme les rubans adhésifs double face et les films pour la protection des surfaces. Ces produits sont utilisés dans le monde entier sur des marchés tels que l’automobile, l’électronique, les meubles, la fabrication de verre, l’aéronautique et l’aérospatiale, ainsi que la métallurgie. Nitto Belgium abrite également le centre de connaissance du Groupe Nitto en Europe et soutient la création et la croissance d’autres entreprise Nitto dans la région EMEA. Au cours de l’exercice 2019-2020, Nitto Belgium a réalisé un chiffre d’affaires de 200 millions €.

Gunter Verreyt est R&D Manager chez Nitto Belgium. Il y dirige le laboratoire d’analyse – où sont réalisées les analyses chimiques – et il est également responsable de la gestion du laboratoire R&D, où sont développés les nouveaux polymères et les nouvelles colles.

53 000 litres d’azote
« Dans nos laboratoires – les bâtiments de Nitto accueillent aussi un laboratoire dédié au contrôle qualité – nous utilisons une quantité considérable d’azote », précise Gunter. « Nous disposons par conséquent de deux cuves remplies d’azote liquide sur nos sites. La première a une capacité de 3 000 litres. Nous l’utilisons pour approvisionner le laboratoire en azote gazeux et en azote liquide pour le refroidissement de plusieurs appareils. Auparavant, nous utilisions à cet effet une cuve de 1 200 l mais, sur recommandation d’Air Liquide, nous l’avons remplacée par une cuve de 3 000 l. De ce fait, nous réalisons à présent une économie substantielle sur les frais de transport. En effet, l’ancienne cuve devait être remplie trop fréquemment, ce qui nécessitait un grand nombre de transports supplémentaires. »

« La deuxième cuve a une capacité de 53 000 litres. Nous utilisons le gaz de cette cuve pour l’inertage de nos réacteurs et de notre installation de récupération des solvants. Et ce, parce que l’azote présent naturellement aurait un effet négatif sur les processus. »

« Nous utilisons en outre des gaz de laboratoire, tels que l’hélium, l’oxygène, l’hydrogène, l’air synthétique (un mélange de 20 % d’oxygène et de 80 % d’azote), l’argon et le méthane. Ces gaz nous permettent de réaliser des analyses spécifiques avec certains appareils. »

AutoSupply
Air Liquide a installé un dispositif suppresseur de tension pour les différentes bouteilles de gaz, qui permet de convertir la pression de la bouteille (environ 200 bars) en pression de conduite (environ 5 à 10 bars). Pour certaines applications, la pression à hauteur des postes de travail est encore réduite une deuxième fois. Le système de commutation passe automatiquement à une deuxième bouteille dès que la première est vide.

De plus, Air Liquide surveille le contenu de la bouteille à distance via l’électronique avec AutoSupply et veille à ce qu’une nouvelle bouteille soit livrée automatiquement. Un chauffeur d’Air Liquide spécialement formé pour ces opérations raccorde ensuite la nouvelle bouteille au dispositif suppresseur de tension. « AutoSupply permet d’éviter que le laboratoire se retrouve à court de gaz », poursuit Gunter. « Auparavant, la situation était parfois tendue, notamment lorsqu’une commande de gaz était placée tardivement. À l’époque, nous avons dû faire appel à quelques reprises aux livraisons d’urgence pour pouvoir résoudre le problème. »

Un avantage supplémentaire est que le personnel de Nitto Belgium ne doit plus se préoccuper des réserves de gaz, étant donné que le processus est entièrement automatisé. « Nous devions à chaque fois aller vérifier le lieu de stockage pour pouvoir contrôler les stocks et, si nécessaire, raccorder une nouvelle bouteille. Nous sommes à présent soulagés de tous ces soucis et de tout ce travail, grâce à AutoSupply. »

Servigas
« En 2009, quand nous avons à nouveau négocié les contrats avec nos fournisseurs de gaz, Air Liquide est sorti du lot. Nous avons alors décidé de conclure également un contrat Servigas. Ce contrat prévoit qu’Air Liquide est responsable de l’entretien préventif des cuves et de l’entretien curatif des cuves et des bouteilles. Et il se charge aussi des services AutoSupply, naturellement. Nous les utilisons tant pour les cuves que pour les bouteilles. »

Partagez