Quel type d’approvisionnement en gaz industriels est le plus adapté à votre business?

Cuve de stockage ou bouteilles de gaz?
Entrepreneurs & Professionnels
|
16 avril 2018

Les clients d’Air Liquide peuvent choisir entre plusieurs options pour la livraison de gaz industriels. Les plus courantes sont le ‘packaged gas’ (gaz conditionné) –le gaz est alors livré dans des bouteilles ou des cadres- et ‘bulk on site’ (en vrac sur site). Cette dernière solution implique la mise en place d’une cuve de gaz fixe ou mobile sur le site du client. Ces possibilités de choix sont naturellement une bonne chose mais comment déterminer s’il vaut mieux opter pour le packaged gas ou pour le bulk on site?

«Cela dépend de plusieurs paramètres », explique Jacques Kiewiet, Air Liquide Supply Chain Director pour bulk on site.»

«L’un des plus importants est le volume dont vous pensez avoir besoin. Le point critique se situe approximativement entre 1 500 m3 et 4 000 m3 par mois. Si vous dépassez ce point, l’option ‘bulk on site’ est la plus logique. À condition, naturellement, qu’il soit possible d’installer une cuve de gaz sur votre site.»

«Si vous consommez en moyenne moins de 1 500 m3 par mois, mieux vaut choisir les bouteilles de gaz séparées ou les cadres de bouteilles. Il s’agit d’un ensemble de plusieurs bouteilles de gaz qui sont placées dans un cadre résistant. Dans la pratique, un cadre de bouteilles se comporte comme une bouteille de gaz avec une capacité beaucoup plus grande et avec une seule tête.»

Taux de pureté: élevé ou extrêmement élevé?

Un deuxième élément important concerne la pureté des gaz.

«Air Liquide est réputée pour le taux de pureté élevé et la qualité supérieure des gaz qu’elle vend, tant en bouteilles qu’en vrac sur site», précise Joseph Lamborelle, Air Liquide Supply Chain Director pour packaged gas.

«Sur le plan de la qualité et de la pureté, les deux options sont d’ailleurs largement suffisantes pour les applications industrielles normales. Mais s’il s’agit d’une application nécessitant des mélanges gazeux ‘custom to order’, ou quand la pureté doit être extrêmement élevée, comme pour certaines applications de laboratoire et d’étalonnage, la bouteille de gaz est alors l’option la plus indiquée.»

«Nous disposons d’installations de remplissage spécialisées permettant de composer des mélanges ‘custom to order’ avec différents composants (en pourcentage ou au niveau PPM), et cela dans le respect de tolérances très strictes. Dans le cas d’une livraison en vrac sur site, les mélanges sont limités à maximum deux gaz et le taux de pureté est légèrement inférieur.»

Une solution pour les restrictions légales

«Imaginons que la quantité de gaz dont vous avez besoin soit supérieure au point critique de 4 000 m3 par mois et que vous vouliez utiliser le gaz dans un contexte industriel normal », explique Joseph Lamborelle. « Dans ce cas, ‘bulk on site’ est le choix le plus logique. Mais pour cela, il faut naturellement qu’il soit possible sur le plan pratique – et autorisé – de placer une cuve de gaz d’une capacité spécifique sur le site du client.»

«À cet égard, il est essentiel de savoir que les autorités font une distinction entre une cuve de gaz et un cadre de bouteilles, même si la capacité totale des bouteilles de gaz -elles peuvent être raccordées à une tête commune via des conduites– égale ou dépasse même celle d’une cuve de gaz. Pour cette raison, il arrive souvent que les clients qui n’obtiennent pas l’autorisation nécessaire pour installer une cuve de gaz optent pour un cadre de bouteilles.»

«Une cuve de gaz de 3 000 litres de N2 a environ la même capacité qu’un ensemble de sept cadres contenant chacun 27 bouteilles. Nous veillons généralement à ce que le client dispose toujours de deux cadres. Un à utiliser et un qui est prêt à prendre la relève. À l’aide d’un panneau de commande, le client peut même alterner entre les deux cadres.»

Cuves de gaz

«Les clients qui utilisent des gaz industriels pour des applications de refroidissement – par exemple dans l’industrie alimentaire et des déchets – doivent choisir une solution ‘bulk on site’ avec une cuve de gaz, parce qu’il n’est pas possible de livrer des gaz cryogéniques en bouteilles», déclare Jacques Kiewiet.

«Mais il ne doit pas s’agir nécessairement d’une grande cuve de gaz. Pour les plus petits utilisateurs, nous pouvons travailler avec des réservoirs skid tank (capacité de 200 à 600 litres) ou ‘Rangers’. En fonction du profil d’utilisation, ils peuvent être remplis par le biais de notre service Cryo Express ou par des livraisons en vrac classiques.»

Si le client choisit une solution ‘bulk on site’ de plus grande envergure, Air Liquide installe un réservoir cryogénique sous vide à double paroi pour gaz liquides qui satisfait aux normes environnementales locales. Air Liquide est également responsable de l’entretien et se charge, si nécessaire, du matériel nécessaire pour gazéifier à nouveau le gaz liquide. Le client lui-même ne doit pas investir dans l’installation mais il doit s’accorder sur un contrat avec une durée et une quantité d’achat minimums.

«Que le client opte pour des bouteilles –sous la forme de cadre ou non– ou pour une solution bulk on site, Air Liquide peut prendre en charge la gestion des stocks dans les deux cas. Nous contrôlons le stock de gaz depuis notre Operations Control Center et nous nous assurons que l’approvisionnement est effectué à temps, afin que le client ne doive pas s’en préoccuper», conclut Jacques Kiewiet.

Vous souhaitez plus de renseignements ? Contactez nos experts:

 

Partagez