À quoi devez-vous prêter attention si vous voulez acquérir une machine Laser Beam Melting ?

L’impression 3D dans la pratique
Fabrication & Transformation
|
9 avril 2018

Il y a de nombreux éléments dont vous devez tenir compte si vous envisagez d’acheter une machine de fusion laser sur lit de poudre, aussi appelée Laser Beam Melting (LBM). La décision d’achat est  déjà complexe en soi, parce que le choix d’une machine particulière est aussi souvent lié au choix d’un écosystème spécifique.

Il est également important de vérifier au préalable si la machine est capable de traiter la poudre adéquate, parce que les machines plus grandes ne sont souvent pas adaptées au traitement de certains types de matériaux en poudre, comme l’acier maraging (1.2709).

Le coût?

Il va de soi que le coût constitue aussi une donnée importante. Les machines plus petites coûtent en moyenne 500.000€, tandis que les modèles plus grands dépassent souvent 1.500.000€.

S’ajoutent à cela l’équipement supplémentaire nécessaire pour le pré-traitement et le post-traitement, ainsi que les articles de consommation. Tant l’équipement que les matériaux –pensez au logiciel 3D CAD, la poudre de métal et les fours de traitement thermique– peuvent être achetés auprès de la majorité des fabricants de machines.

Transport de la poudre: automatisé ou manuel ?

Les différentes méthodes utilisées par les fabricants de machines LBM pour le transport du matériau en poudre constituent un autre point d’attention.

Pour la production en série, il est très fréquent d’utiliser des systèmes entièrement automatisés. Dans un système automatisé de ce type, la poudre est transportée à travers des tuyaux vers une station de tamisage pour y être nettoyée. Ensuite, la poudre est à nouveau acheminée vers la machine LBM pour la production. Le système le plus utilisé pour le transport de poudre fonctionne à base de conteneurs, où la poudre est transportée vers la station de tamisage, puis acheminée à nouveau vers la machine.

Une intervention humaine est à cet effet requise, même si ce processus peut également être automatisé. Dans la pratique, cela ne se fait généralement pas en raison du prix élevé et du risque de contamination croisée à cause des résidus de poudre.

Analyse comparative

Il est recommandé –sur la base des critères énumérés ci-dessus– de procéder ensuite à une analyse comparative des machines sélectionnées. À cet effet, il est indiqué d’utiliser un concept aussi proche que possible de ce que vous souhaitez produire. L’analyse comparative doit englober tant des paramètres qualitatifs –comme la rugosité de la surface et la porosité– que des aspects économiques, comme la vitesse d’impression et le coût de la machine. D’une manière générale, l’achat d’une machine LBM n’est pas une décision aisée, il est donc souvent judicieux de faire appel à un expert.

Autres éléments importants à prendre en compte:

  • Répartissez correctement vos travailleurs
  • Limitez la quantité de matériaux par machine
  • Choisissez un gaz de procédé optimal, associé à un concept de livraison adéquat
  • Tenez compte du pré-traitement et du post-traitement
  • Pensez à la sécurité (en particulier si vous utilisez une poudre de métal)

TÉLÉCHARGEZ NOTRE WHITE PAPER

 

Partagez