Impression 3D : quelle plus-value pour votre entreprise ?

Les questions à se poser pour tirer pleinement profit de l’impression 3D
Fabrication & Transformation
|
12 février 2018

L’impression 3D –aussi appelée «additive manufacturing» - gagne rapidement du terrain. En partie parce que la technologie est à présent suffisamment développée pour être utilisée dans le cadre de la production en série. Par conséquent, l’impression 3D constitue aujourd’hui l’axe prioritaire de développement pour un nombre croissant d’entreprises…

Les entreprises s’intéressent, à juste titre, aux avantages techniques et économiques de l’impression 3D, mais elles ont souvent du mal à la mettre en œuvre efficacement. Ce n’est pas étonnant car pour profiter de manière optimale de l’impression 3D, il est indispensable de changer sa façon de penser.

Quelle technologie privilégier?

Afin de pouvoir décider quel système d’impression 3D convient le mieux à votre entreprise parmi les systèmes disponibles, vous devez d’abord réunir les connaissances nécessaires concernant les différentes technologies. Pour cela, vous pouvez vous appuyer sur la littérature scientifique et/ou vous adresser à des experts externes.

Une fois les connaissances de base assimilées, vous pouvez passer à l’étape suivante. À cet effet, vous devez évaluer tous les éléments du processus de production –produits, outils… Il est naturellement possible de ne remplacer que quelques éléments– pensez au fraisage, forage, tournage…- de la production par une alternative basée sur l’impression 3D, mais cette approche ne donne généralement pas des résultats satisfaisants.

Réinventer des pièces

Dès que les éléments susceptibles d’être imprimés, entièrement ou partiellement, sur la base de l’impression 3D ont été identifiés, ils doivent être conçus à nouveau.

Le principal défi consiste à examiner d’un œil critique tous les aspects de la conception et à chercher des possibilités d’amélioration de la pièce sur la base des caractéristiques uniques de l’impression 3D.

Pensez par exemple à la réduction de poids ou à l’intégration de capteurs.

Des questions pertinentes pour tirer pleinement profit de l’impression 3D

1-Est-il possible de combiner des pièces séparées en une seule pièce plus complexe ? De cette manière, il sera peut-être possible de simplifier la phase de construction a posteriori.

2-Le poids de la pièce peut-il être réduit sans incidence négative sur la solidité ? En fonction de l’application, cela peut constituer une plus-value importante.

3-Est-il possible d’intégrer des fonctions supplémentaires ? Pensez à l’évacuation de la chaleur, aux capteurs…

4-Certaines étapes du processus de production peuvent-elles être supprimées?

5-Est-il judicieux d’utiliser les possibilités spécifiques à l’impression 3D pour développer un nouveau design de pièce ?

6- Ne serait-il pas désormais plus avisé de produire soi-même certaines pièces qui sont normalement externalisées ?

7-Est-il possible de créer une plus-value en fabriquant les produits sur mesure pour les clients individuels ? Avec les techniques de production traditionnelles, le sur mesure est très onéreux mais avec l’impression 3D, le surcoût est souvent moindre.

Approche méthodique

Si le potentiel des applications d’impression 3D au sein des entreprises est suffisamment circonscrit, il convient d’établir une roadmap pour préparer la mise en œuvre. Cette roadmap doit reprendre le trajet complet, de l’idée à la production. La composition de l’équipe doit aussi être définie, de même que les développements technologiques et formations éventuellement nécessaires. Il est souvent avisé d’engager temporairement ou de recruter des professionnels expérimentés pour mener à bien ce processus.

La stratégie de production adéquate

Un élément important de la roadmap est la stratégie de production. Et celle-ci débute dès la phase de prototype. Il est en effet indispensable de produire alors toutes les pièces, afin que les défauts éventuels puissent être résolus et que le design puisse être encore optimisé, le cas échéant.

Comme les volumes de production sont encore limités pendant la phase de prototype, il peut être intéressant de sous-traiter cette tâche à un prestataire de services externe. Ainsi, l’investissement initial reste limité et vous pouvez utiliser les connaissances et l’expérience du prestataire de services en vue de réduire la durée de développement.

Vers la production en série

La production en série peut également être confiée à une partie externe. De nombreuses entreprises ont réussi à mettre en place une collaboration fructueuse avec un prestataire de services externe, tandis que d’autres entreprises engrangent tout autant de succès avec leurs propres installations de production.

Une stratégie typique consiste à sous-traiter intégralement la production dans la phase de prototype à une partie externe, afin d’apprendre, dans une phase ultérieure, à utiliser soi-même les machines en louant le temps machine auprès de cette partie externe.

Pour finir, la production en série des matériaux les plus courants peut être effectuée en interne, tandis que la production des matériaux moins courants – comme le titane – peut aussi être confiée à une partie externe à plus long terme.

 

DOWNLOAD OUR WHITE PAPER ON 3D PRINTING

Contactez nous

 

Partagez