Nouvelles techniques de refroidissement pour le trafic urbain et le transport longue distance

Air Liquide lance Blueeze & Cryocity
Alimentaire & Pharma
|
25 mai 2020

La société actuelle en constante évolution apporte de nombreux défis aux entreprises qui transportent des aliments réfrigérés en partie liés aux changements d’habitudes alimentaires, à la durabilité des produits ou encore au développement économique.

C’est la raison pour laquelle Air Liquide présente deux nouvelles techniques de refroidissement afin de répondre à ces défis : Blueeze et Cryocity. Blueeze s’adresse aux transports sur de grandes distances – qu’ils soient internationaux ou non – tandis que Cryocity se concentre sur la logistique du dernier kilomètre. Dans les deux cas, il s’agit d’une solution autonome, où le gaz est utilisé comme une sorte de batterie pour stocker le froid. Grâce à leur fonctionnement autonome, les solutions Blueeze et Cryocity peuvent être combinées avec n’importe quel type de motorisation (électrique, diesel, essence, hybride, hydrogène ou GNC/GNL).

Blueeze

Blueeze utilise de l’azote liquide (-196 °C), qui permet de garder le chargement d’un grand camion réfrigéré pendant plusieurs jours – de deux à cinq jours, en fonction de la température extérieure – jusqu’à -18 °C. Le refroidissement fonctionne de manière indépendante du moteur du véhicule et n’émet pas de particules polluantes ou de CO2. De plus, l’azote est liquéfié grâce à de l’énergie renouvelable. La technique de refroissement Blueeze n’occasionne donc aucune émission de CO2.

« Blueeze est, en tous points, une solution zéro émission », explique Andy Augustus,  Food Market Managerà Air Liquide. « Le système n’émet pas de CO2 et – contrairement aux installations de refroidissement traditionnelles – il n’utilise pas le moteur du véhicule. De sorte que toute émission de particules fines est également évitée. »

Plus puissante et plus économe

« La technologie Blueeze est en outre particulièrement performante et précise. La température peut être réglée en paliers de 0,1 °C, jusqu’à un minimum de -18 °C. Et cette température peut être maintenue pendant plusieurs jours, sans devoir ravitailler le système en réfrigérant. La solution Blueeze est également beaucoup plus puissante qu’un refroidissement conventionnel. »

« Blueeze est disponible dans plusieurs pays et l’est aussi depuis peu en Belgique et aux Pays-Bas. Un de nos clients, dont six camions roulent depuis plusieurs mois déjà avec la technologie Blueeze, a décidé de réaliser un investissement supplémentaire dans 29 nouveaux camions équipés du système Blueeze. En outre, la durée de vie des installations Blueeze sera, dans de nombreux cas, largement supérieure à celle des camions. Nous avons par conséquent pris des dispositions pour que les installations puissent être transférées sur les nouveaux camions. De plus, les systèmes Blueeze ne nécessitent quasiment aucun entretien, ce qui fait encore baisser le coût total de possession (TCO). »

Cryocity

La technique Cryocity utilise de la neige carbonique (à base de CO2 liquide) comme réfrigérant. Et étant donné que ce CO2 est un sous-produit qui apparaît durant le processus de production d’autres gaz, il n’y a pas d’émissions de CO2 supplémentaires. Mieux encore, comme l’énergie qui est nécessaire pour le processus de récupération et le transport du gaz est entièrement compensée, Cryocity est un produit à empreinte carbone nulle.

« Cryocity fonctionne – tout comme Blueeze – de manière totalement autonome. Ce qui comporte des avantages importants dans le trafic urbain. Le système est parfaitement silencieux, ce qui signifie que les livraisons peuvent également avoir lieu tôt le matin ou tard le soir, sans nuisance sonore pour les riverains. De plus, la capacité de refroidissement peut continuer à fonctionner à pleine puissance, même quand le moteur du véhicule tourne à bas régime ou est à l’arrêt », précise Andy.

« De nombreuses grande villes d’Europe prennent des mesures contre les livraisons bruyantes qui émettent trop de particules fines et de CO2. Les citadins sont d’ailleurs conquis par les produits alimentaires frais qui sont transformés de manière responsable d’un point de vue écologique. Cryocity offre une réponse adéquate à l’ensemble de ces exigences et souhaits. Et lorsque vous possédez un parc automobile de quinze véhicules ou plus, le coût total de possession n’est pas supérieur à celui d’un système de refroidissement traditionnel ».

« L’installation de refroidissement Cryocity est compacte et légère, afin de ne pas compromettre la capacité de chargement du véhicule. Malgré cela, Cryocity peut générer suffisamment de refroidissement pour refroidir jusqu’à 4 °C le chargement d’un véhicule ayant un espace de chargement de 16 m³, et cela pendant 10 heures. Un élément important est que la fonction de refroidissement n’est pas affectée quand le véhicule doit s’arrêter à de nombreuses reprises. La technologie Cryocity convient donc aussi parfaitement aux applications de commerce en ligne, où des dizaines d’arrêts doivent souvent être effectués. »

Prêt pour le futur

On s’attend à ce que les livraisons dans les villes se déroulent dans le futur d’une manière très différente. Une idée récurrente à cet égard est que l’on utilisera des hubs en périphérie de la ville. Dans ces hubs, les chargements des camions de différents fournisseurs pourraient être combinés de manière judicieuse dans des camionnettes plus petites. Le nombre de camions et de camionnettes dans la ville pourra ainsi être réduit, tandis que le nombre de livraisons pourra rester identique, voire même augmenter.

À cet égard, il est pratique qu’une camionnette puisse être répartie en plusieurs zones, avec par exemple une zone froide (4 °C), une zone de congélation (-18 °C) et une zone non réfrigérée. Par conséquent, le système Cryocity sera étendu, dans un futur proche, avec la possibilité de créer deux zones de température sur la base d’une seule installation.

Plus d’informations sur Blueeze of Cryocity ? Prenez contact avec notre expert, Andy Augustus.

Partagez